05
juil
2024
Publications Notes de l'Ifri
Images de la Lune et de la Terre
Anne-Sophie MARTIN, Paul WOHRER

Les accords Artemis : Une stratégie américaine pour la gouvernance lunaire Notes de l'Ifri, Ifri, juillet 2024

Les accords Artemis encadrent la coopération internationale pour l’exploration spatiale dans le cadre du programme lunaire américain. Ils font partie d'une stratégie cohérente.

couv_martin_wohrer_page_1.png

Les accords Artemis, mis en place en 2017 sous la présidence de Donald Trump, encadrent la coopération internationale pour l’exploration spatiale dans le cadre du programme lunaire Artemis.

Ces accords sont des engagements politiques juridiquement non contraignants, qui représentent une forme de « droit souple » (soft law). Ils réaffirment les principes des traités spatiaux existants mais introduisent également des innovations controversées, telles que les zones de sécurité à la surface de la Lune et l’utilisation des ressources spatiales.

Ils s’inscrivent dans une stratégie diplomatique américaine visant à promouvoir une « vision partagée » de l’exploration spatiale, alignée sur les intérêts américains. Cette stratégie s’articule autour d’une initiative diplomatique et des collaborations industrielles et scientifiques rassemblées au sein du programme Artemis.

Ces accords sont donc le marqueur d’une dynamique de coopération entre alliés des États-Unis. Fortement contestés par la Chine et la Russie, ils symbolisent également la concurrence accrue entre grandes puissances spatiales. Les deux programmes lunaires concurrents dessinent ainsi des blocs d’alliance qui s’opposent dans une nouvelle course à la Lune.

Accords Artemis: une stratégie américaine pour la gouvernance lunaire
Mots-clés
compétition spatiale internationale conquête spatiale droit spatial politique spatiale Etats-Unis Europe
ISBN / ISSN: 
979-10-373-0888-7