01
sep
2021
Ramses Contributions à Ramses
Françoise NICOLAS, Dominique KEROUEDAN, Christian de BOISSIEU, Christophe GAUDIN, Maxime LEFEBVRE, Patrice BOURDELAIS, Michel PLETSCHETTE, Caroline BERCHET, Michael VAN DEN BERG, Elina SUZUKI, Frederico GUANAIS, Roseline LETTERON, Sylvain FAYE

DOSSIER RAMSES 2022 : Sortir du Covid RAMSES 2022, septembre 2021

La crise du Covid a heurté de plein fouet concepts, institutions, modes d'être : institution de santé mondiale, systèmes de santé nationaux, logiques juridiques, formes de mondialisation, équilibres économiques, réponses aux crises... Avec quelles conséquences ?

Covid-19 : un moment dans l'histoire de l'humanité, par Patrice BOURDELAIS
Lutter contre l’extension de la pandémie, c’est d’abord en revenir à d’anciennes recettes d’isolement ou de fuite, accumulées lors d’expériences multi-séculaires. Mais la crise du Covid-19 a aussi mis en lumière des caractères particuliers de notre époque : l’ouverture des sociétés, une division internationale du travail qui crée des dépendances… La sortie de crise incitera sans doute à de multiples remises en cause : au niveau national, ou de l’organisation de la sécurité sanitaire mondiale.

Le Covid-19 et le concept de santé mondiale, par Michel PLETSCHETTE & Dominique KEROUEDAN
Les constructions politiques et institutionnelles dérivées du concept de santé mondiale ont été inopérantes face à la pandémie. Défaut de prise en compte des expériences et informations venues des pays du Sud ; impuissance de structures internationales dominées par les pays riches ; poids de l’industrie pharmaceutique sur les partenariats public-privé ; égoïsme des pays développés dans leurs stratégies vaccinales : la société internationale doit tout repenser pour faire face aux prochaines pandémies.

Quelle résilience pour les systèmes de santé ?, par Caroline BERCHET, Michael VAN DEN BERG, Elina SUZUKI & Frederico GUANAIS
La pandémie de Covid a menacé de désorganiser durablement les systèmes de santé, même dans les pays développés membres de l’OCDE. La résilience de ces systèmes face aux futures maladies infectieuses doit s’appuyer sur un suivi plus systématique des affections chroniques qu’impose l’allongement de la vie, sur un renforcement des dispositifs de soins primaires qui permettent de soulager le système hospitalier, et sur la participation active des patients quant à la préservation et au suivi de leur propre santé.

Covid-19 : une banalisation des états d'urgence ?, par Roseline LETTERON
Le sentiment diffus de l’installation d’un état de droit exceptionnel et incontrôlé s’installe dans les opinions des pays démocratiques. L’impuissance des institutions internationales à maîtriser la pandémie a certes renvoyé les décisions au niveau des États, qui ont mis en oeuvre les dispositifs juridiques existants et des textes nouveaux. Mais un peu partout, et en particulier en France, le pouvoir judiciaire a progressivement affirmé son contrôle sur des décisions politiques de plus en plus centralisées.

Démondialisation, nouvelle mondialisation ?, par Françoise NICOLAS (voir la vidéo)
Les effets de la mondialisation étaient discutés avant la pandémie du Covid-19. Cette dernière a éclairé certaines de ses faiblesses, comme la perte de contrôle des États sur des productions jugées stratégiques. Le retour des États ne se traduira sans doute pas par un bouleversement des chaînes de valeur, la question des coûts de production demeurant prégnante contre l’impératif de sécurité. Mais la mondialisation va devoir se redéfinir, en particulier pour tenir compte de la compétition technologique.

La crise, la reprise et les dettes, par Christian DE BOISSIEU
La crise du Covid-19 se soldera par un effet durable sur les finances publiques : déficits publics et dettes pèseront sans doute longtemps sur les décisions politiques. L’inflation ne pourra suffire à effacer leurs conséquences, même si la reprise se montre dynamique. Et de nouvelles normes budgétaires et de contrôle collectif, tenant compte de l’affectation de long terme des dépenses, devront être élaborées par les partenaires européens du Pacte de stabilité et de croissance.

La Chine, le Covid-19 et la démocratie en Asie, par Christophe GAUDIN
Le modèle chinois a d’autant plus impressionné les Occidentaux qu’ils ont eux-mêmes constamment recouru à des régimes juridiques d’exception. Le succès de la « contrôlocratie » chinoise est d’abord d’avoir renvoyé en Chine la contestation à l’impensable. Mais ailleurs en Asie, les mouvements et contestations démocratiques demeurent bien vivants.

L'Union européenne face au Covid-19, par Maxime LEFEBVRE
Incompétente au titre des traités fondateurs sur les décisions de santé publique, l’Union européenne a pu mettre en oeuvre une coordination, une solidarité entre États membres, en particulier au niveau économique et financier. La crise devrait pourtant aussi renforcer ses aspirations géopolitiques.

Afrique : pourquoi le Covid-19 n'a pas fait imploser le lien social, par Sylvain FAYE
Au-delà des mesures restrictives prises par les États, les normes sociales, les solidarités et le communautarisme religieux ont permis d’amortir le choc sanitaire et économique. Les réseaux sociaux ont joué en faveur du lien social, mais aussi négativement en véhiculant de fausses informations et de la méfiance vis-à-vis des vaccins.

 

Retourner au sommaire du RAMSES 2022

Le Covid-19 et le concept de santé mondiale
Mots-clés
Coronavirus COVID-19 Santé Afrique Chine Union européenne
ISBN / ISSN: 
978-2-10-082210-2