picto-zonegeo_afrique.png

Alain ANTIL

Chercheur, Directeur du Centre Afrique subsaharienne de l'Ifri


Domaines d’expertise :

  • Mauritanie, Sahel, Afrique de l’Ouest
  • questions politiques et sociales
  • sécurité/terrorisme, trafics

 

 

Alain Antil est un chercheur et le directeur du Centre Afrique Subsaharienne de l'Ifri. Il enseigne par ailleurs à l’Institut d’Etudes Politiques de Lille et à l'Institut Supérieur Technique d'Outre-Mer (ISTOM).

Alain Antil a obtenu sa thèse de doctorat en géographie politique à l’Université de Rouen. Il a été chercheur associé au Laboratoire d’Etude du Développement des Régions Arides, collaborateur d'International Crisis Group et contributeur régulier de la revue Sciences Humaines. Il a également enseigné à l'université de Rouen et l'université Versailles Saint-Quentin en Yvelines.

 

 

Toutes mes publications
Tous mes médias
06/02/2019
Par : Alain ANTIL, invité de RFI Décryptage

Le Burkina Faso occupe depuis le 5 février 2019 la présidence du G5 Sahel. Lorsque l'organisation régionale de lutte contre le terrorisme est né, le pays était épargné par la violence. Ce n'est plus du tout le cas aujourd'hui. 

28/11/2018
Par : Alain ANTIL, Clélie NALLET, cités par Alain Faujas dans Jeune Afrique

Le Centre Afrique subsaharienne de l’Ifri organisait le 29 octobre une conférence sur Epargne et « classes moyennes » en Afrique subsaharienne. Cette conférence a été l’occasion de croiser les analyses de chercheurs sur les pratiques d’épargne des « classes...

03/07/2018
Par : Alain ANTIL, invité sur le plateau d'On va plus loin sur Public Sénat

L'attaque sur le QG du G5 Sahel à Sévaré le 29 juin et l'embuscade sur les forces de l'opération Barkhane à Gao le 1er juillet au Mali ont mis au coeur de l'agenda du président de la République française, en voyage en Afrique pour deux jours début juillet, la question de la sécurité dans la...

05/09/2017
Par : Alain ANTIL

Alain ANTIL, responsable du Programme Afrique subsaharienne de l'Ifri, rappelle le caractère inégal des dynamiques de croissance africaines, et s'interroge sur les modalités d'insertion du Continent noir dans une mondialisation complexe.