19
aoû
2022
Espace Média L'Ifri dans les médias
Chine Taiwan août 2022
Marc JULIENNE, cité par Gary Dagorn dans Le Monde.

Entre la Chine et Taïwan, un potentiel conflit difficile à prédire

« Autour du détroit de Taïwan » (3/3). Malgré l’évidente asymétrie des forces armées en présence, de nombreuses difficultés attendraient les militaires chinois s’ils venaient à employer la force contre Taïwan et son armée bien entraînée.

logo le Monde

Bien que Pékin affirme depuis plusieurs années vouloir parvenir à une « unification » pacifique de la Chine et de Taïwan, le raidissement de son discours l’a nettement éloigné de cette perspective. L’élection de la démocrate Tsai Ing-wen en 2016, réélue en 2020, traduit aussi chez les Taïwanais une volonté plus affirmée de défendre l’indépendance de leur pays. Dans ce contexte, la possibilité d’une agression militaire chinoise destinée à annexer son voisin paraît de plus en plus proche.

Quel est le rapport de force militaire entre les deux pays ?

L’armée chinoise, l’Armée populaire de libération (APL), est en termes d’effectifs la plus grande de la planète, devant celle des Etats-Unis. Elle compte plus de deux millions d’hommes et de femmes d’active, dont près d’un million rattachés à l’armée de terre, à quoi s’ajoutent 500 000 paramilitaires mobilisables et 500 000 réservistes. En comparaison, l’armée taïwanaise est plus modeste avec 169 000 militaires d’active, mais peut compter sur près de 1,66 million de réservistes, selon le rapport 2022 de l’International Institute for Strategic Studies (IISS) qui estime chaque année le budget, les effectifs et les équipements militaires de nombreux pays.

« Il y a une asymétrie en termes de capacités militaires qui est drastiquement en faveur de la République populaire de Chine, en tout cas au niveau quantitatif, résume Marc Julienne, responsable des activités Chine au Centre Asie de l’Institut français des relations internationales (IFRI). Au niveau qualitatif, Taïwan a une armée beaucoup plus restreinte mais avec des matériels de relativement haute performance et assez modernes. Une partie de leurs équipements sont développés de manière autonome, d’autres sont fournis par les Etats-Unis. Les Taïwanais ont une armée de professionnels de relativement bon niveau, et leur défi dans une guerre asymétrique va être de ralentir ou d’entraver une offensive chinoise. »

[...]

 

>> Retrouver l'article en intégralité sur le site Le Monde.

 

Mots-clés
Chine Etats-Unis Taiwan