09
avr
2019
Notes de l'Ifri Asie Visions
Justyna SZCZUDLIK

La Chine et l’Europe centrale : le sommet 16+1 a-t-il atteint l’âge de raison ? Asie.Visions, n° 107, avril 2019

Depuis 2012, dans le sillage de la crise financière mondiale, la Chine cherche à revigorer ses relations avec les Etats d’Europe centrale et orientale, notamment à travers la mise en place du mécanisme dit « 16+1 ».

Après sept ans d’existence, et dans un contexte d’inquiétudes face à une Chine qui s’affirme, d’une rivalité sino-américaine qui s’intensifie, et d’une Union européenne devenue plus prudente vis-à-vis de Pékin, l’heure est venue d’évaluer l’efficacité de cette formule 16+1. Cette note analyse notamment les motivations derrière l’établissement du 16+1, vues de Pékin et des pays européens concernés, ainsi que son évolution et les résultats que cette formule a pu produire. Enfin, alors qu’Athènes a annoncé qu’elle rejoignait le forum lors du 7ème sommet qui s’est tenu à Dubrovnik en avril 2019, une réflexion sur les possibles transformations futures du mécanisme 16+1 s’impose.

 

Cette publication est disponible en anglais : Seven Years of The 16+1: An Assessment of China’s ‘Multilateral Bilateralism’ in Central Europe

Mots-clés
Multilateralisme Chine Europe centrale et orientale Union européenne
ISBN / ISSN: 
979-10-373-0024-9