pictogramme_final_north_america_2.png

Laurence NARDON

Chercheur, responsable du programme Amérique du Nord de l'Ifri


Domaines d'expertise:

  • Systèmes et philosophies politiques de l'Amérique du Nord
  • Politique étrangère américaine et relations transatlantiques
  • Compétition spatiale et numérique transatlantique

 

Laurence Nardon dirige le programme Amérique du Nord de l'Ifri. Elle édite et contribue à la collection de notes de recherche en ligne des Potomac Papers, qui porte sur les Etats-Unis. Elle est membre du comité de rédaction des revues Politique étrangère, Questions internationales et The Washington Quarterly. Elle est également chroniqueuse pour l'hebdomadaire Réforme.

Avant de rejoindre l'Ifri, Laurence Nardon a été chargée de recherches à l'Ecole des Hautes Etudes en Sciences Sociales (EHESS), puis, de 2001 à 2003, Visiting Fellow au Center for Strategic and International Studies (CSIS) à Washington.

Laurence Nardon est docteur en science politique de l'Université de Paris 1 Panthéon-Sorbonne. Elle a étudié à l'Université du Kent à Canterbury après avoir reçu son diplôme de Sciences-Po Paris. A l'automne 2000, elle a été Fulbright Scholar à George Washington University à Washington.

Toutes mes publications
08/03/2018
Par : Laurence NARDON, article paru dans la revue Études, disponible sur Cairn.info

Depuis l’arrivée au pouvoir de Donald Trump, la politique étrangère américaine est devenue plus imprévisible. Plusieurs cohérences se dégagent pourtant, notamment en faveur d’une posture nationaliste. L’examen de son entourage montre aussi des personnalités plus classiques qui peuvent avoir...

23/11/2017

Déjà illustré par le retournement diplomatique des années 1970, le débat stratégique américain sur la Chine est ancien. C’est dans les années 1990 qu’il prend toute son ampleur cependant : au lendemain de la chute de l’URSS et à la veille des bouleversements du 11 septembre 2001, alors...

02/11/2017

Dans la semaine qui avait suivi l’élection de Donald Trump, l’Ifri avait publié une étude destinée à identifier les probables changements de la politique étrangère des États-Unis. D’emblée, cette élection avait été présentée comme une bifurcation dans leur trajectoire avec des conséquences sur...

06/09/2017

La rencontre entre la candidature de Donald Trump et les moyens contemporains de diffusion de l’information dessine un champ intellectuel dangereux. Diffusion de fausses nouvelles, enfermement des internautes dans leurs propres références, délégitimation de la parole scientifique, ingérences...

06/09/2017
Par : Nicolas ARPAGIAN, David CADIER, Jean-Philippe FOEGLE, Françoise MASSIT-FOLLEA, Laurence NARDON, Julien NOCETTI

Au-delà de l'attaque possible des systèmes techniques, l'information elle-même est devenue un enjeu fondamental des relations internationales : elle change les pratiques diplomatiques, et la vision que les sociétés ont elles-mêmes. La guerre de l'information est déjà lancée.
 

31/03/2017

L'actuelle campagne électorale en France a créé une situation inédite faite d’un mélange d’imprévisibilité et d’outrance sans vraiment tenir compte des ruptures intervenues en moins d’un an : Brexit, tentative de coup d’État en Turquie, élection de Donald Trump, reprise d’Alep par Bachar...

17/01/2017

Tout comme la plupart des industries « traditionnelles », l’industrie spatiale est depuis plusieurs années confrontée aux défis du numérique. L’industrie spatiale européenne fait ainsi face à de nouveaux acteurs venus du numérique, principalement américains, start-ups ou géant...

Tous mes médias
06/11/2018
Par : Laurence NARDON, interviewée par Eléonore de Noüel et Paul Sugy pour FigaroVox

FIGAROVOX - Ce mardi 6 novembre s'est achevée la campagne des élections de mi-mandat, marquée notamment par des annonces fermes du président américain en matière d'immigration. Pour la spécialiste Laurence Nardon, Trump rassure ainsi son électorat, excédé par le...

05/11/2018
Par : Laurence NARDON, article publié dans Le Monde 
Laurence Nardon, spécialiste de l'Amérique du Nord à l'IFRI, rappelle dans une tribune au « Monde » qu'un nombre croissant d'économistes et de politiques, à gauche comme à droite, sont aujourd'hui partisans d'une politique économique plus favorable aux classes moyennes.