16
mai
2017
Espace Média L'Ifri dans les médias

Centrafrique : Le défi de la reconstruction d’une armée nationale

Alors qu’au lendemain du coup d’Etat de 2013, le pays s’en est remis successivement aux bons offices de la force de l’Union africaine, de la force française Sangaris, puis de la Minusca, bon nombre de Centrafricains réclament la remise sur pied de leur armée nationale, dans un pays plus que jamais livré à la loi des groupes armés.

logo_africa_1.png

Quels sont les obstacles à la reconstruction de l’institution militaire en République Centrafricaine ? Pourquoi cette question suscite-t-elle toujours des réserves au sein de l’organisation des Nations Unies ? L’actuel gouvernement centrafricain est-il en capacité de mettre en œuvre cette action régalienne ?
_

Invités :
- Thierry Vircoulon, Chercheur associé à l’IFRI (Institut français des relations internationales). Maître de conférences à Sciences-Po, spécialiste de l’Afrique centrale. 
- François Passema, Président du Comité d’action pour la restauration de la démocratie en Centrafrique
- Serge Akra Mescheba, Membre-fondateur du Réseau panafricain de la jeunesse pour une culture de la paix (Payncop – Pan-africain youth network for culture of Peace). Représentant du "Groupe de travail de la société civile" en Europe
- Christophe Gazam-Betty, Ancien ministre de la Réconciliation nationale. Consultant en projet à l’ambassade de Chine

 
 
Mots-clés
armée Crise République centrafricaine RCA