26
juin
2019
Espace Média L'Ifri dans les médias
Céline PAJON, citée par Yann Rousseau dans Les Echos

Face à Washington et Pékin, Macron et Abe organisent la résistance

Avant de se rendre au sommet du G20 à Osaka en fin de semaine, le président français entame, ce mercredi, sa première visite officielle à Tokyo. L'occasion de tenter de défendre avec Shinzo Abe les vertus du multilatéralisme face aux géants chinois et américain.

les_echos_logo.jpg

[...] Mais cette fois, Emmanuel Macron et Shinzo Abe, qui était déjà au pouvoir en 2015, vont tenter de mettre en scène une plus grande proximité encore sur les grands dossiers diplomatiques, tels que la lutte contre le réchauffement climatique, la dénonciation des méfaits du protectionnisme ou encore l'épineuse question iranienne. « Il y a, en ce moment, une dynamique positive pour que les puissances moyennes à vocation mondiale, comme la France et le Japon, travaillent davantage ensemble afin de faire contrepoids face à une Chine, qui porte des valeurs illibérales, et les Etats-Unis de Trump qui contestent le multilatéralisme », explique Céline Pajon, une analyste de l'IFRI.

[...] Voulant montrer les bienfaits des approches coordonnées, les deux dirigeants doivent signer, mercredi soir, une série d'accords de coopération sur l'axe Indo-Pacifique, où Tokyo et Paris veulent défendre, notamment avec l'Australie et l'Inde, un ordre régional basé sur l'état de droit, l'ouverture, la libre circulation maritime et la transparence. « Chacun des deux pays voit l'autre comme un partenaire intéressant dans le cadre de l'émergence de cet espace », note Céline Pajon.

Lire l'intégralité de l'article sur le site des Echos.

Mots-clés
Multilateralisme France Japon