23
fév
2021
Etudes de l'Ifri Focus Stratégique
Soldats lituaniens de l'Otan
Corentin BRUSTLEIN, (dir.) , Félix ARTEAGA, Rob DE WIJK, Yvonni EFSTATHIOU, Claudia MAJOR, Alessandro MARRONE, Christian MÖLLING, Alice PANNIER, Magnus PETERSSON, Charly SALONIUS-PASTERNAK, Marcin TERLIKOWSKI, Peter WATKINS

Collective Collapse or Resilience? European Defense Priorities in the Pandemic Era Focus stratégique, n° 103, février 2021

Dans quelle mesure la pandémie de COVID-19 a-t-elle affecté les priorités des politiques de défense des pays européens ? 

couv_fs_103_page_1.png

Lorsque la pandémie a atteint les villes d’Europe, celle-ci était déjà soumise à de graves tensions internes et externes. En plongeant le continent et le monde dans une crise économique sans précédent alors que les défis sécuritaires se multiplient, la pandémie a exposé l'Europe à un risque de perte irréversible de capacité d'action collective et, par conséquent, d'influence et de contrôle sur ses zones d'intérêt.

Un an après le début de la pandémie, cette étude compare les effets de la pandémie de COVID-19 sur les politiques de défense, la politique étrangère et les dépenses de défense de dix pays européens. Elle évalue l'impact immédiat de la pandémie sur la posture de défense de chaque pays, mais surtout elle cartographie les domaines dans lesquels la pandémie a introduit – ou pourrait introduire – des changements significatifs dans les priorités de défense européennes, que ce soit de manière directe ou indirecte. Si les effets de long terme de la crise actuelle demeurent incertains, les études de cas soulignent que, contrairement aux scénarios les plus pessimistes, les effets de la pandémie sur les politiques de sécurité et de défense sont demeurés, pour le moment, d’une ampleur relativement limitée.

Les pays européens étudiés ont jusqu'à présent fait preuve de résilience dans leurs réponses individuelles et collectives à la crise. Les ruptures provoquées par la pandémie sont en réalité moins frappantes que la continuité observée dans la plupart des cas en matière de politique étrangère et de défense, qu’il s’agisse des niveaux d'ambition affichés ou des projections en termes de dépenses de défense. Le devenir de cette résilience demeure néanmoins très incertain à long terme, en particulier face à des développements tels que de nouveaux variants du virus, des évolutions radicales des politiques intérieures en Europe, une réévaluation de l'engagement des États-Unis en faveur de la sécurité européenne ou une intensification de la compétition stratégique dans le voisinage de l'Europe et au-delà.

Ce contenu est disponible en anglais : Collective Collapse or Resilience? European Defense Priorities in the Pandemic Era.

Mots-clés
COVID-19 Défense dépenses de défense Organisation du Traité de l'Atlantique Nord OTAN Politique de sécurité et de défense commune PSDC Europe
ISBN / ISSN: 
979-10-373-0315-8