20
mai
2019
Notes de l'Ifri Notes du Cerfa
Etienne DUBSLAFF

Où va le SPD ? Les sociaux-démocrates allemands et la sortie de crise(s) Notes du Cerfa, n° 147, Ifri, mai 2019

Que l’on pense à la France, à la Grèce, aux Pays-Bas, à la Pologne, à l’Autriche ou à l’Allemagne, les partis sociaux-démocrates ou socialistes européens sont en perte de vitesse, quand ils ne sont pas tout simplement menacés de disparition. 

ndc_147_fr_couv_page_1.jpg

La crise du Parti social-démocrate d’Allemagne (SPD) a paradoxalement commencé par la victoire éclatante de Gerhard Schröder en 1998. À en croire les commentateurs, le SPD va de mal en pis depuis lors. Les indicateurs sont effectivement au rouge : division par deux du nombre d’adhérents, perte massive d’élus, suite ininterrompue d’éditoriaux annonçant la mort imminente du parti, qui pour s’en délecter, qui pour le déplorer.

Cette note se propose de revenir sur l’ère Schröder puis sur l’évolution du parti à l’ombre de la chancelière chrétienne-démocrate Angela Merkel. Enfin, seront abordées les pistes que le parti explore pour relever la tête dans le cadre des campagnes électorales en cours.

Normalien agrégé d’allemand, Etienne Dubslaff est Maître de conférences en études germaniques à l’Université Paul-Valéry Montpellier 3 et membre du Centre de recherches et d’études germaniques (CREG, EA4151). 

 

Où va le SPD ? Les sociaux-démocrates allemands et la sortie de crise(s)
Mots-clés
partis politiques partis politiques allemands SPD Allemagne Europe
ISBN / ISSN: 
979-10-373-0032-4