29
jan
2019
Etudes de l'Ifri Proliferation Papers
Emmanuelle MAITRE

The Franco-German Tandem: Bridging the Gap on Nuclear Issues Proliferation Papers, n° 61, Ifri, janvier 2019

Le couple franco-allemand a connu des trajectoires différentes en ce qui concerne les questions nucléaires, avec des décisions historiques antagonistes qui pèsent encore dans les rapports actuels.

couv_prolif61_page_1.jpg

En France, la création d’une force de dissuasion nationale s’est accompagnée d’une recherche d’autono­mie, y compris à l’égard de l’OTAN, et d’une volonté d’affirmer l’importance de la dissua­sion dans la préservation des équilibres stratégiques. En Allemagne, après un renoncement tardif à toute ambition nucléaire, le sujet a été abordé dans le cadre de l’OTAN avant que les grands mouvements pacifistes de la fin de la Guerre froide ne provoquent une réticence certaine à recon­naître le rôle de la dissuasion. Les années récentes ont cependant vu un certain rappro­chement des positions des deux partenaires qui pourrait leur permettre de travailler de concert et ainsi d’être plus in­fluents dans la résolution des tensions actuelles tant en matière de stabilité straté­gique que de maîtrise des armements, de non-prolifération et de désarmement.

Cette publication est disponible uniquement en anglais : The Franco-German Tandem: Bridging the Gap on Nuclear Issues

 

Mots-clés
Désarmement nucléaire Dissuasion nucléaire non-prolifération Nucléaire OTAN stabilité stratégique Allemagne Europe France
ISBN / ISSN: 
978-2-36567-983-1