12
mai
2009
Notes de l'Ifri Russie.NEI.Visions
Aurel BRAUN

L'Otan et la Russie : perceptions des menaces après la Géorgie "Russie.Nei.Visions", n° 40, mai 2009

couv_russievisions_40_fr.jpg

Le conflit entre la Russie et la Géorgie d'août 2008 a marqué une nouvelle étape dans la détérioration des relations OTAN-Russie, caractérisées par des malentendus, des attentes irréalistes et des occasions manquées. Si l'époque de la guerre froide est révolue, il existe un fort besoin de trouver de nouvelles idées plutôt que de recycler les anciennes. L'OTAN doit prendre en considération les craintes sécuritaires de la Russie, tandis que celle-ci doit se rendre compte que manipulation, intimidation et tentatives de diviser l'Alliance ne constituent en aucun cas des méthodes acceptables. De larges possibilités de coopération subsistent à condition que chacun tire les bonnes leçons du passé, œuvre à réduire le décalage entre le discours et la réalité et choisisse patience et pragmatisme comme fondements de sa politique.

 

L'Otan et la Russie : perceptions des menaces après la Géorgie