06
juin
2024
Notes de l'Ifri Visions franco-allemandes
© olrat/Shutterstock.com
Eileen KELLER, Marie KRPATA , Jeanette SÜẞ

Élections européennes 2024. Entre repli nationaliste et ouverture, quel sera le choix des Allemands et des Français dans un contexte polarisé en Europe ? Visions franco-allemandes, n° 36, juin 2024

Du 6 au 9 juin 2024, les Européennes et Européens sont appelés pour la 10e fois à élire leurs députés pour la prochaine législature du Parlement européen.

vfa36_fr_couv_page_1.png

La présente analyse compare les campagnes électorales en Allemagne et en France, et examine les thèmes et priorités avec lesquels les principaux partis allemands et français se positionnent dans la campagne. Il apparaît clairement que, dans les deux pays, les partis extrêmes, à droite comme à gauche, du spectre politique, gagnent du terrain, bien que les partis Union chrétienne-démocrate/Union chrétienne sociale (CDU/CSU) restent stables en Allemagne. Néanmoins, les élections européennes dans les deux pays semblent être un test pour jauger l’humeur actuelle de la population vis-à-vis de leur gouvernement national. En France, elles sont souvent perçues comme une étape intermédiaire avant les élections présidentielles, qui n’auront lieu qu’en 2027, tandis qu’en Allemagne, des élections régionales sont prévues à l’automne, où il sera intéressant de voir jusqu’où progressera le parti d’extrême droite l’Alternative pour l’Allemagne (AfD).

Un examen des sujets de campagne, des programmes et des propositions des différents partis en lice en Allemagne et en France révèle à quel point les visions pour l’avenir de l’Union européenne (UE) sont variées et à nuancer. La ligne de fracture traditionnelle pour ou contre l’Europe structure certes la campagne électorale, mais les perceptions, les critiques et les aspirations concernant la future organisation de l’UE sont devenus plus complexes et ne se résument pas à une position binaire entre rejet global et approbation. Une comparaison directe des partis allemands et français au sein des familles politiques permet une meilleure compréhension mutuelle, condition préalable à une coopération politique constructive entre les deux pays. Ainsi, les défis communs externes auxquels l’Allemagne, la France et l’UE sont confrontés peuvent être abordés à la lumière des défis internes et ce n’est qu’ensemble que des réponses peuvent être trouvées pour renforcer la capacité d’action de l’UE.

 

Eileen Keller est spécialiste des questions économiques à l’Institut franco-allemand (DFI) de Ludwigsbourg.

 
Marie Krpata est chercheuse au Comité d’études des relations franco-allemandes (Cerfa) à l’Institut français des relations internationales (Ifri).
 
Jeanette Süẞ est chercheuse au Comité d’études des relations franco-allemandes (Cerfa) à l’Institut français des relations internationales (Ifri).
 
 

Cette publication est également disponible en allemand sur le site de l'Institut franco-allemand (DFI)Europawahlen 2024 in Deutschland und Frankreich: Zwischen nationalem Reflex und vertiefter Integration (PDF).

 

Élections européennes 2024. Entre repli nationaliste et ouverture, quel sera le choix des Allemands et des Français dans un contexte polarisé en Europe ?
Mots-clés
Elections Européennes Pacte vert Parlement européen Relations franco-allemandes Union européenne (UE) Zeitenwende Allemagne Europe France
ISBN / ISSN: 
979-10-373-0875-7