17
mar
2022
Publications Briefings de l'Ifri
© Van der Wolf Images/Shutterstock

Réduire d'urgence la demande d'énergie : l'impératif de mener de front des actions sur l'offre et la demande Briefings de l'Ifri, 17 mars 2022

Face à l'agression de l'Ukraine, les pays européens ont pris des sanctions économiques et financières contre la Russie. 

•  Cependant, très dépendants du gaz russe, les pays européens craignent de possibles contre-sanctions.
•  D'un autre côté, la Russie est très dépendante de ses exportations, tout d'abord de pétrole, mais aussi dans une moindre mesure, de gaz vers l'Europe. Pétrole et gaz représentent plus de la moitié de ses revenus d'exportation.
•  Les pays européens devraient distinguer deux nécessités : réduire leur dépendance au gaz russe pour atténuer les effets de possibles contre-sanctions ; et réduire leur demande de pétrole russe pour accroître la pression économique sur la Russie.
•  Une réduction de la demande de pétrole russe pourrait être bien plus facilement supportée par les pays européens. Elle pourrait être immédiate avec une participation active de la société civile, des entreprises aux citoyens. Cela allégerait les effets négatifs des sanctions sur les citoyens européens, et leur donnerait un moyen d'exprimer leur solidarité avec l'Ukraine.

Ce Briefing est disponible en anglais uniquement : Saving Energy in a Hurry: Reducing Dependence on Russian Hydrocarbons Requires Resolute Demand and Supply Sides Action 

Mots-clés
énergie gaz pétrole Sanctions Sécurité énergétique Russie Union européenne