02
nov
2020
Publications Editoriaux de l'Ifri
Sina SCHLIMMER, Cyrielle MAINGRAUD-MARTINAUD

Les élections tanzaniennes de 2020 entre répression et manipulation. Une consolidation du "tournant autoritaire" de Magufuli ? L'Afrique en question, n° 58, 2 novembre 2020

Les sixièmes élections générales en Tanzanie ont eu lieu le mercredi 28 octobre 2020. Même si une victoire du parti au pouvoir Chama Cha Mapinduzi était attendue, le niveau de fraude et de violence électorale pose des questions sur le futur du régime politique du pays est-africain. 

Lors des élections générales en Tanzanie sont élus le Président, l'Assemblée nationale et les représentants des districts. Les résultats du scrutin de 2020 ont réaffirmé la mainmise du parti Chama Cha Chapinduzi (CCM). Cependant, les résultats ont dépassé les attentes de nombreux experts concernant le contrôle et le verrouillage du scrutin. Le CCM revendique avoir remporté le vote dans au moins 225 circonscriptions sur 230. Anciennement appelé Tanganyika African National Union, le CCM est au pouvoir depuis les Indépendances du Tanganikya en 1961 suivies par la formation de la République de Tanzanie en 1964. Selon les résultats annoncés par la Commission nationale électorale (NEC) le vendredi 30 octobre qui ont été contestés par l'opposition, le candidat sortant John Pombe Magufuli a obtenu 84 % des voix, comparé à 58 % en 2015. Même s'il y a eu peu de doutes sur la victoire du CCM, ces résultats manquent de crédibilité et le niveau d'irrégularité, de violence et de manipulation électorale observé préoccupe les spécialistes qui s'inquiètent du futur de la trajectoire politique tanzanienne.

Ce contenu est disponible en anglais. 

Mots-clés
élections générales en Tanzanie John Magufuli parti unique tournant autoritaire Tanzanie