02
mai
2018
Publications Notes de l'Ifri
Sina SCHLIMMER

Les politiques foncières en Tanzanie, entre promotion de l'investissement et omniprésence de l'Etat. Un bilan dix ans après la "nouvelle ruée vers les terres" Notes de l'Ifri, mai 2018

Pendant les dix dernières années, l’appropriation massive des terres arables par des entreprises internationales en Afrique a rythmé les débats au sein des communautés médiatiques, politiques et scientifiques à l’échelle internationale. La Tanzanie, marquée par l’héritage des politiques socialistes du premier gouvernement postindépendance, a été considérée comme l’un des pays cibles de cette dynamique du capitalisme globalisé.

couv_schlimmer_tanzanie_page_1.jpg

Ce rapport propose un bilan des enjeux de la multiplication des projets d’investissement qui s’observe dans le pays est-africain depuis les années 2000. À partir d’une lecture en termes de politiques publiques et d’une analyse de la construction de l’État tanzanien, il s’agit d’identifier les décalages entre la fabrique des politiques de promotion de l’investissement foncier et les limites de leur implémentation. L’objectif est ainsi de questionner la dynamique de privatisation de la gestion du foncier, tant promue par les experts des organisations internationales et critiquée par les membres de ladite « société civile ».

Les politiques foncières en Tanzanie, entre promotion de l'investissement et omniprésence de l'Etat. Un bilan dix ans après la "nouvelle ruée vers les terres"
l'IFRI vous conseille également
Mots-clés
Accaparement des terres Investissement foncier Privatisation foncière Afrique de l'Est Tanzanie
ISBN / ISSN: 
978-2-36567-866-7