26
juin
2014
Politique étrangère Articles de Politique étrangère
Raphaël MCFEAT

Les relations entre le Saint-Siège et la République populaire de Chine

couv_politiqueétrangère_2_2014

Résumé

L’Église catholique de Chine est divisée en deux branches : l’une encadrée par le Parti communiste et largement indépendante du Saint-Siège ; l’autre placée sous l’autorité du pape et brimée par le gouvernement de Pékin qui rejette toute forme d’ingérence. Le remplacement de Benoît XVI par François a suscité des espoirs de normalisation des relations entre le siège apostolique et la Chine. Toutefois, le nouveau pape affichera probablement la même fermeté que son prédécesseur à l’égard de Pékin.

Raphaël McFeat est diplômé de Sciences Po Paris. Il a également étudié à l’université Waseda de Tokyo.

Article publié dans Politique étrangère, vol. 79, n° 2, été 2014.

Mots-clés
Catholicisme Pape François Chine Vatican
Liens externes