22
fév
2019
Editoriaux de l'Ifri Édito Énergie
Arnault BARICHELLA

La rivalité entre les Etats-Unis et l'Europe pour la protection des données : conséquences pour le secteur énergétique Edito Energie, février 2019

Le secteur de l’énergie connaît actuellement une « révolution numérique » : les technologies de l’information et de la communication (TIC) sont de plus en plus utilisées dans les infrastructures énergétiques, conduisant à une digitalisation croissante des processus de production, de stockage et de consommation. 

edito_barichella_data_okcdc_oksl_page_1.jpg

Avec l’installation à venir de centaines de millions de compteurs intelligents dans l'Union européenne (UE) et aux États-Unis (US), les TIC permettront la collecte et l’analyse d’une très grande quantité de données complexes afin d'optimiser l'ensemble du système énergétique, tout en offrant aux consommateurs un certain nombre de services personnalisés. Les entreprises du secteur de l’énergie se transforment progressivement en énormes collecteurs de données. De ce fait, le secteur de l’énergie est l’un des secteurs les plus touchés par les exigences énoncées dans le nouveau Règlement général sur la protection des données (RGPD) de l’UE, adopté en mai 2018. Le RGPD contient un certain nombre d'exigences strictes et de grande portée pour les entreprises qui traitent les données des citoyens de l'UE. Le règlement précise explicitement que ces exigences s’appliquent non seulement aux entreprises de l'UE, mais également aux entreprises du monde entier qui traitent les données de citoyens ou de résidents de l'UE. La portée extraterritoriale du RGPD est considérable. L'Union européenne étant le premier partenaire commercial des États-Unis, de nombreuses entreprises américaines devront se conformer aux nouvelles règles énoncées dans le RGPD.

Cet édito est disponible en anglais uniquement : The US-EU Rivalry  for Data Protection: Energy Sector Implications

Mots-clés
Digital Etats-Unis Union européenne
ISBN / ISSN: 
978-2-36567-991-6