picto-zonegeo_afrique.png

Victor MAGNANI

Chargé de projets au Centre Afrique subsaharienne de l'Ifri


Domaines d'expertise :

  • Afrique du Sud
  • Zimbabwe
  • Afrique Australe
  • Elections
  • Partis politiques

 

Victor Magnani est diplômé de Science Politique avec la spécialité Etudes Africaines à l'Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne. Il a connu différentes expériences professionnelles en Afrique du Sud (Consulat de France au Cap, Parlement de la République sud-africaine, Institut français d'Afrique du Sud) avant de rejoindre le Centre Afrique subsaharienne de l'Institut français des relations internationales (Ifri) en mai 2015. Il coordonne depuis 2016 l'Observatoire de l'Afrique australe et des Grands Lacs en collaboration avec le ministère des Armées. Ses travaux portent sur les élections et les partis politiques dans deux pays en particulier, l’Afrique du Sud et le Zimbabwe.

Toutes mes publications
09/09/2011
Par : Victor MAGNANI, Vincent DARRACQ

Depuis la vague de démocratisation que l’Afrique a connue au début des années 1990 et l’universalisation du discours démocratique qui s’est ensuivie, les principes du multipartisme et des élections concurrentielles ont été réintroduits dans la plupart des pays du continent.

Tous mes médias
31/07/2018
Par : Victor MAGNANI, cité par Justine Benoit dans La Croix

Le Zimbabwe est toujours dans l’incertitude concernant les résultats de la présidentielle du lundi 30 juillet. L’opposant Nelson Chamisa, 40 ans, leader de l’opposition zimbabwéenne, est convaincu de sa victoire face à son principal rival Emmerson Mnangagwa.

30/07/2018
Par : Victor MAGNANI, interviewé par Tirthankar Chanda pour RFI

Ce lundi 30 juillet, les Zimbabwéens se rendent aux urnes pour élire dans un processus d'élections harmonisées à la fois leur président, leurs parlementaires et leurs représentants municipaux, espérant que cet exercice de leurs prérogatives démocratiques leur permettra de tourner...

30/07/2018
Par : Victor MAGNANI, Interviewé par Carine Frenk pour RFI

Le Zimbabwe vote aujourd’hui : une présidentielle et des législatives. Des scrutins historiques, les premiers depuis la chute de Robert Mugabe en novembre. Chercheur au Centre Afrique subsaharienne de l’Institut français des relations internationales et spécialistes du Zimbabwe, Victor Magnani...

13/06/2018
Par : Victor MAGNANI, Interviewé par Francis Laloupo sur Radio Africa N°1

Le 30 juillet prochain, les électeurs zimbabwéens se rendront aux urnes pour les premières élections générales de l’ère post-Mugabe. A quoi ressemble le pays depuis la démission contrainte de Robert Mugabe, en novembre dernier ? Alors que le pays est toujours dirigé par le même parti dominant,...

22/04/2018
Par : Victor MAGNANI, Nicolas PONS-VIGNON, interviewés par Chantal LORHRO sur RFI

Son prédécesseur Jacob Zuma lui a laissé en février un pays gangrené par la corruption, une nation arc-en-ciel où 24 ans après la fin de l’apartheid, la population noire des zones rurales et des townships regarde avec colère la minorité blanche et une élite noire devenir de plus en plus riche....

19/02/2018
Par : Victor MAGNANI, cité par Tirthankar Chanda sur le site de RFI

Le nouveau chef de l’Etat sud-africain a été successivement syndicaliste, dauphin pressenti de Nelson Mandela, mais écarté, homme d’affaires à succès... Le retour sur le devant de la scène politique de cet ancien militant anti-apartheid est une belle histoire d’ambition de toute une vie enfin...

15/02/2018
Par : Victor MAGNANI, Interviewé par franceinfo

Après la démission forcée de Jacob Zuma de la présidence de l'Afrique du Sud, son successeur, Cyril Ramaphosa incarne "la vieille garde" de l'ANC, le parti au pouvoir, estime, jeudi 15 février, sur franceinfo, Victor Magnani, chercheur à l'Institut français des relations internationales (IFRI)...

14/02/2018
Par : Victor MAGNANI, invité du Grand Débat sur Africa n°1

Le Comité national exécutif du Congrès national africain (ANC, parti au pouvoir), a officiellement rappelé le président Jacob Zuma de son poste de Président, en lui demandant de démissionner. Le chef de l’Etat sud-africain devrait se prononcer ce mercredi sur cette question, lors d’un discours...

09/02/2018
Par : Victor MAGNANI, cité par Florence Richard sur le site de France 24

En Afrique du Sud, la direction du parti au pouvoir, l'ANC, tente d'obtenir le départ anticipé du chef de l'État Jacob Zuma, discrédité par des scandales à répétition. Ce dernier s'accroche au pouvoir, quitte à fragiliser sa formation.