23
jan
2018
Publications Notes de l'Ifri

Tensions entre le Ghana et la Côte d’Ivoire. Opposants ivoiriens à Accra et enjeux pétroliers à la frontière maritime Notes de l'Ifri, janvier 2018

Depuis une décennie, des tensions ont émaillé la relation entre le Ghana et la Côte d’Ivoire.

couv_auge_ghana_cote_ivoire.jpg

Ces deux pays sont comparables à bien des égards : populations quasi identiques en nombre avec respectivement 28 et 23 millions d’habitants ; deux des plus importants producteurs de cacao au monde ; tous deux producteurs de matières premières minérales et de pétrole. Cependant, bien que les liens au plus haut sommet de l’État n’aient jamais été proches de la rupture, des éléments de contrariétés se sont multipliés au cours des dernières années.

Afin d’éclairer la crise actuelle entre la Côte d’Ivoire et le Ghana, cette note revient sur deux éléments clés des relations entre les deux pays depuis l'arrestation de Laurent Gbagbo en Côte d’Ivoire, en avril 2011. Le premier étant la présence d’Ivoiriens proches de Laurent Gbagbo à Accra et le second, le différend sur la frontière maritime suite à la découverte de nouveaux gisements de pétrole. Ce dernier a été révélateur d’une profonde crise de confiance entre les deux États sur laquelle nous allons nous focaliser en détail.

Tensions entre le Ghana et la Côte d’Ivoire. Opposants ivoiriens à Accra et enjeux pétroliers à la frontière maritime
l'IFRI vous conseille également
Mots-clés
Diplomatie frontières pétrole réfugiés Côte d'Ivoire Ghana
ISBN / ISSN: 
978-2-36567-826-1