01
juin
2015
Politique étrangère Articles de Politique étrangère
Raphaël TROTIGNON, Christian de PERTHUIS

COP21 : quelles chances de succès ? Politique étrangère, vol. 80, n° 2, été 2015

Depuis la Conférence de Copenhague en 2009, la négociation climatique internationale fait du surplace. Elle ne pourrait être débloquée qu’en mettant au coeur des discussions la question de la tarification internationale du carbone.

couverture_politique_étrangère_2_2015

Dans l’économie mondialisée, les décisions se prennent en fonction des prix qui expriment des valeurs sur les marchés. La protection du climat y compte pour zéro. Le principal enjeu des négociations est l’introduction d’une nouvelle valeur, celle que nous accordons collectivement à la protection du climat, dans l’économie mondiale.

Christian de Perthuis est professeur d’économie à l’université Paris-Dauphine, dont il préside la chaire Économie du Climat. Il est l’auteur d’une dizaine d’ouvrages, essais et roman, traduits en plusieurs langues étrangères.

 Raphaël Trotignon est ingénieur en génie de l’environnement et docteur en économie. Il dirige le programme de recherche sur les prix et marchés du carbone à la chaire Économie du Climat. Ils ont écrit ensemble un ouvrage sur la négociation climatique à paraître chez Odile Jacob en 2015, Le climat : à quel prix ? La négociation internationale.

 

Article publié dans Politique étrangère, vol. 80, n° 2, été 2015

 

 

 

Plan de l’article

 

Retour sur les principes de la Convention de 1992

Le principe de reconnaissance :

Le principe de réduction :

Le principe de « responsabilité commune mais différenciée » :

La négociation embourbée depuis Copenhague

La problématique de la tarification internationale du carbone

Un « bonus-malus » carbone pour viser l’accord universel

Une coalition restreinte pour lancer le marché transcontinental du carbone

Du bon usage de « l’agenda des solutions »

 

Mots-clés
Carbone climat Conférence de Copenhague COP21
Liens externes