01
déc
2015
Politique étrangère Articles de Politique étrangère

Une ère nouvelle d'abondance pétrolière ? Politique étrangère, vol. 80, n° 4, hiver 2015

Alors que l’Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP) consacre sa réunion du 4 décembre 2015 à Vienne à sa stratégie d'action face à l’effondrement des prix du pétrole, l’Ifri vous propose une analyse des enjeux des marchés pétroliers.

PE4-2015_Couverture

De 2014 à 2015, le prix du pétrole a plongé. Cette chute a plusieurs explications : hausse importante de la production de pétrole aux États-Unis, reprise des exportations libyennes et irakiennes, possible levée des sanctions à l'égard de l'Iran, ralentissement de la croissance dans les pays émergents, etc. Cette situation a des effets néfastes sur les économies des pays producteurs mais l'OPEP est divisée sur l'attitude à adopter. L'évolution des cours en est d'autant plus difficile à prévoir.

Marie-Claire Aoun est docteur en économie. Elle dirige le Centre Énergie de l'Ifri et enseigne à l'université Paris-Dauphine.

 

Article publié dans Politique étrangère, vol. 80, n° 4, hiver 2015

 

 

 

 

 

Plan de l’article

 

Les facteurs à l'origine de la baisse des prix du pétrole

Une offre pétrolière excédentaire

Le bouleversement de la scène énergétique mondiale

Une croissance plus modérée de la demande

L'OPEP n'est plus le producteur d'appoint

Les conséquences du nouvel ordre pétrolier mondial

Un choc positif pour les économies des pays importateurs

Les compagnies pétrolières réduisent drastiquement leurs dépenses

Les pays producteurs sont les grands perdants

Les pays pétroliers à l'heure des choix

 

Une ère nouvelle d'abondance pétrolière ?
Mots-clés
Cours du pétrole Energie Gaz de schiste OPEP Organisation des pays exportateurs de pétrole Irak Iran Libye