16
mai
2022
Publications Notes de l'Ifri
© David Maddock / Shutterstock.com

Le défi de l'expansion des énergies renouvelables dans l'UE à l'horizon 2030 : mobilisation pour une mission presque impossible Notes de l'Ifri, mai 2022

Il ne reste que huit ans pour multiplier par près de trois la capacité totale actuelle d'énergie éolienne et solaire installée dans l'Union européenne (UE), soit environ 600 gigawatts (GW) supplémentaires, et atteindre ainsi les objectifs très ambitieux de 2030. Cela nécessite une mobilisation dont l'ampleur est immense – au cours d’une période de crises et d'incertitudes sans précédent.

couv_renewables_maem_mathieu_urbasos_page_1.png

Pourtant, l'UE reste alignée sur une trajectoire de déploiement de continuité et non pas de rupture. Cette note vise donc à tirer la sonnette d'alarme sur l'ampleur du défi à relever et sur la nécessité d’une mobilisation industrielle comparable à celle d’une guerre, étant donné qu'au-delà des déclarations, les niveaux de déploiement réels observés sont toujours bien en deçà des niveaux requis, même si une hausse bienvenue a eu lieu récemment, notamment en Pologne et aux Pays-Bas. Les taux de déploiement annuels devront être multipliés par trois au minimum, dans un contexte mondial beaucoup plus difficile à gérer.

Mais l'échec n'est pas une option : le déploiement de ces énergies renouvelables (ENR) est une question de souveraineté, et sera décisif pour la sécurité énergétique, économique et climatique de l'UE, notamment face aux conséquences d'un arrêt progressif des approvisionnements énergétiques russes, et d'une diminution des actifs de production d'énergie thermique ou nucléaire de l'UE.

Ces dernières années, les principales entreprises européennes du secteur de l'électricité n'ont pas été à l'origine de la vague d'investissements dans les ENR dans la plupart des économies européennes, et lorsqu'elles ont investi dans les ENR, elles ont largement cherché des opportunités ailleurs, notamment en Amérique latine ou en Amérique du Nord. Les investissements dans les ENR ont été réalisés par des centaines de petits acteurs, souvent nouveaux, et de plus en plus par des fonds d'investissement. Pour atteindre les objectifs de 2030, les principales entreprises du secteur de l’électricité et les anciens grands groupes pétroliers et gaziers, qui deviennent désormais des grands groupes énergétiques, devront intensifier leurs investissements à très grande échelle. Le présent mémorandum se concentre donc sur leur rôle dans la réalisation des objectifs de 2030.

Cette publication est disponible en anglais uniquement : The EU's Renewables Expansion Challenge Towards 2030: Mobilizing for a Mission Almost Impossible

Mots-clés
énergies renouvelables Eolien Pacte Vert européen Solaire transition énergétique Union européenne
ISBN / ISSN: 
979-10-373-0539-8