Vous êtes ici

Moyen Orient / Maghreb

shutterstock_453828670.jpg

Du Maroc à l’Arabie saoudite, les destabilisations internes, les redécoupages d’Etats, l’affirmation de nouvelles puissances régionales sont à l’œuvre, dans une région qui demeure centrale pour toutes les puissances de la planète.

Le programme Moyen-Orient / Maghreb de l’Ifri fournit une expertise sur l’évolution des systèmes politiques, ds sociétés et des économies de la région. Il se focalise d’une part sur les évolutions au Maghreb (insertion du Maghreb dans les circuits mondiaux, relations politiques et économiques avec l’Europe et avec l’Afrique sub-saharienne…) ; d’autre part sur les dynamiques du Levant (influences turque et iranienne, risque de somalisation des Etats de la région, recompositions diplomatiques…).

Dorothée SCHMID
Chercheur, Responsable du programme Turquie contemporaine et Moyen-Orient de l'Ifri
...
Adel BAKAWAN

Chercheur associé, programme Turquie contemporaine et Moyen-Orient de l'Ifri

...
Galip DALAY

Chercheur associé, programme Turquie contemporaine et Moyen-Orient de l'Ifri

...
Dalia GHANEM

Chercheur associé, programme Turquie contemporaine et Moyen-Orient de l'Ifri

...
17/01/2019

Plus rien ne semble réguler la bonne marche de la planète : rupture d’accords, alliances fragilisées, affaiblissement des démocraties libérales, basculement géoéconomique vers l’Asie, menaces nationalistes, risques écologiques, politique du tweet… Le monde est-il devenu incontrôlable ?

05/09/2018
Par : Laurence NARDON, Corentin BRUSTLEIN, Hans STARK, Tatiana KASTOUEVA-JEAN, Alain ANTIL, Victor MAGNANI, Clélie NALLET, Céline PAJON, Françoise NICOLAS, Carole MATHIEU, Marc-Antoine EYL-MAZZEGA, Julien NOCETTI, Sophie BOISSEAU du ROCHER, Isabelle SAINT-MEZARD, Vivien PERTUSOT, Rémy HEMEZ, Barbara KUNZ, Marion LEBLANC-WOHRER, Alice PANNIER, Krzysztof SOLOCH, Sophie LAMBROSCHINI, Alain DIECKHOFF, Archibald GALLET, Yves Aubin de la MESSUZIERE, Thomas POSADO, Bruno REIS, Jean-Marc DANIEL

Quelle chance pour une relance de l’Union européenne ? Quel avenir pour le commerce international ? Trump et les midterm elections. Le Brésil verse-t-il dans le populisme ? La Libye peut-elle sortir de son anarchie actuelle ? Le prix du pétrole peut-il se stabiliser ? Faut-il investir en...

05/09/2018
Par : Denis BAUCHARD, Clément THERME, Olivier DA LAGE, François NICOULLAUD, Emma SOUBRIER, Elisabeth MARTEU, Dorothée SCHMID, Rémy ROISNEL, Olivier APPERT

Que cherche l'Iran ? À garantir sa survie dans un environnement hostile ? À s'entourer d'acteurs régionaux sous influence ? L'Arabie Saoudite va-t-elle vraiment changer, ou se perdre dans son aventurisme extérieur ? Attisée par Washington, la rivalité régionale peut-elle dégénérer ?

04/05/2018
Par : David B. ROBERTS

Les armées des monarchies arabes du Golfe sont en pleine mutation. Les armées des monarchies du Golfe n’ont historiquement joué qu’un rôle accessoire dans leur stratégie de sécurité nationale. Leur capacité de combat demeurant, en définitive, très limitée, la sécurité de ces États...

13/04/2018
Par : Thomas GOMART, (dir.) , Marc HECKER, (dir.)

Comment définir la politique étrangère d’Emmanuel Macron depuis son entrée en fonction ? Après la « diplomatie à l’estomac » de Nicolas Sarkozy et la « diplomatie normale » de François Hollande, le huitième président de la Ve République semble avoir opté pour un...

18
mai
2018
Vendredi 18 Mai 2018
de 09:00 à 11:00 - Conférences

La signature en juillet 2015 de l’accord réglant le dossier du nucléaire iranien (JCPOA, pour « Joint Comprehensive Plan of Action ») avait ouvert la voie à une normalisation du statut de l'Iran sur la scène internationale et suscité l'enthousiasme des milieux d'affaires européens,...

25
avr
2018
Mercredi 25 Avril 2018
de 09:30 à 12:00 - Conférences

La bataille d’Afrin a de nouveau attiré l’attention sur le sort des Kurdes au Moyen-Orient : alliés de l’Occident en Syrie dans la lutte contre Daech, les combattants des YPG sont en conflit ouvert avec la Turquie, pilier de l’OTAN dans la région. En Turquie, la montée du nationalisme a rendu...

23
nov
2017
Jeudi 23 Novembre 2017
de 10:00 à 12:00 - Séminaires et tables rondes

Depuis la chute de l’Empire ottoman au lendemain de la Première guerre mondiale, toutes les tentatives des puissances régionales et internationales pour bâtir un ordre durable au Moyen-Orient ont été vaines. Alors que certains analystes réfléchissent aux bases d’un ordre viable dans la région,...

08/01/2020
Par : Elie TENENBAUM, propos recueillis par Pierre Cochez pour La Croix.

Depuis 2014, 5 000 militaires américains sont présents en Irak à l’appel du gouvernement irakien. Ce dernier se trouvait alors sous la pression de Daech, qui menaçait Bagdad. La coalition internationale « invitée » par le gouvernement irakien, comprend aussi 1 500 militaires de plusieurs pays,...

03/01/2020
Par : Adel BAKAWAN, interrogé par Thomas Guien pour LCI.

Le puissant général iranien Qassem Soleimani et un dirigeant pro-iranien ont été tués tôt vendredi dans un raid américain à Bagdad. Cette attaque pourrait provoquer un embrasement dans la région, comme l'explique à LCI le chercheur Adel Bakawan.

12/12/2019
Par : Adel BAKAWAN, interrogé par Angélique Schaller, pour La Marseillaise.

Adel Bakawan est un sociologue franco-kurde. Chercheur associé du programme Turquie et Moyen-Orient de l’Institut français des relations internationales (Ifri) et directeur du centre de sociologie de l’Irak, il propose le 12 décembre une conférence à l’Assemblée nationale sur le mouvement de...

26/11/2019
Par : Adel BAKAWAN, cité par Yves Bourdillon, pour Les Echos.

La rébellion se durcit en Irak, où les contestataires occupent ponts, sites pétroliers et axes routiers. En Iran, le régime affirme avoir maté la rébellion. Au Liban, les manifestations jusqu'ici festives sont depuis dimanche attaquées par des pro- Hezbollah. A Beyrouth comme à Téhéran et...

18/11/2019
Par : Elie TENENBAUM, cité par Luc Mathieu dans Libération.

Après avoir ordonné le retrait des soldats américains de Syrie, Washington en a renvoyé plusieurs centaines dans l’est du pays. Le président Trump et le Pentagone invoquent des raisons différentes.