Vous êtes ici

Moyen Orient / Maghreb

shutterstock_453828670.jpg

Du Maroc à l’Arabie saoudite, les destabilisations internes, les redécoupages d’Etats, l’affirmation de nouvelles puissances régionales sont à l’œuvre, dans une région qui demeure centrale pour toutes les puissances de la planète.

Le programme Moyen-Orient / Maghreb de l’Ifri fournit une expertise sur l’évolution des systèmes politiques, ds sociétés et des économies de la région. Il se focalise d’une part sur les évolutions au Maghreb (insertion du Maghreb dans les circuits mondiaux, relations politiques et économiques avec l’Europe et avec l’Afrique sub-saharienne…) ; d’autre part sur les dynamiques du Levant (influences turque et iranienne, risque de somalisation des Etats de la région, recompositions diplomatiques…).

Dorothée SCHMID
Chercheur, Responsable du programme Turquie contemporaine et Moyen-Orient de l'Ifri
...
Adel BAKAWAN

Chercheur associé au Programme Turquie et Moyen-Orient de l'Ifri

...
Galip DALAY

Chercheur associé au programme Turquie et Moyen-Orient de l'Ifri

...
Dalia GHANEM

Chercheur associé au programme Turquie et Moyen-Orient de l'Ifri

...
23/10/2012
Par : Antonin TISSERON

Alors qu’à la fin de l’année 2011 les groupes djihadistes étaient relativement circonscrits dans l’espace maghrébin, considérés avant tout comme une nuisance plus qu’une réelle menace, en un an, la situation sécuritaire s’est considérablement dégradée.

02/10/2012
Par : Jean-Jacques KOURLIANDSKY

Le positionnement anti-occidental du régime iranien et les intentions nucléaires militaires qui lui sont prêtées préoccupent d’autant plus certains milieux en Europe et aux États-Unis que Téhéran semble privilégier un partenariat avec les autorités du Venezuela, et des alliés tout aussi...

30/08/2012
Par : Bruno MUXAGATO

Historiquement, le Moyen-Orient n’a pas été une zone prioritaire pour la diplomatie brésilienne, bien que des rapprochements ponctuels se soient opérés dans les années 1970 et 1980. Avec l’arrivée au pouvoir du président Luiz Inácio Lula da Silva, cette partie du monde a bénéficié d’un intérêt...

21/07/2012
Par : Fatiha DAZI-HENI

Le déclenchement du « printemps arabe » à la fin de l’année 2010 en Tunisie a relancé, de manière inédite, la diplomatie qatarie sur la scène arabe. Sa participation militaire à l’opération de l’OTAN en Libye a remis en selle une diplomatie audacieuse, qui s’était spécialisée depuis une...

02/05/2012
Par : Antonin TISSERON

Le 10 mai 2012, les électeurs algériens se rendront aux urnes pour des élections législatives à un tour destinées à élire les 462 députés de l’Assemblée nationale algérienne. Les enjeux de ce scrutin, annoncé le 9 février dernier par le président Abdelaziz Bouteflika, sont importants pour le...

27/02/2012
Par : Gilbert N. KAHN

Créé à l'automne 2008, J Street se veut le représentant des Juifs américains qui souhaitent une démarche pro-paix plus active de la part de leur gouvernement. Pour le professeur Gilbert Kahn, les chances de succès d'une telle démarche sont limitées.

Aucun résultat

08/12/2015
Par : Mansouria MOKHEFI, , invitée d'Elisabeth Quin dans "28 Minutes" sur ARTE

Depuis plus d’un an, Daech ne cesse de se renforcer dans son fief libyen de Syrte, l'ancienne ville de Mouammar Kadhafi, où affluent combattants et nouvelles recrues étrangères. Le groupe terroriste y règne et a imposé sa loi, à cet endroit stratégique, sur la côte méditerranéenne, face à l...

01/12/2015
Par : Julien NOCETTI, , cité dans l'article de Bachir El Khoury paru dans Slate

Pour Julien Nocetti, cette intervention [de la Russie] «sans mandat onusien mais “à la demande de l’État syrien” constitue, en outre, une forme de pied de nez aux Américains en matière d’interventionnisme». Il précise: «Le langage utilisé par Moscou pour...

26/11/2015
Par : Denis BAUCHARD, , invité de Vanessa Burggraf dans "Débat" sur France 24

Après Washington, François Hollande est à Moscou pour convaincre Vladimir Poutine de participer à la grande coalition pour combattre l'organisation de l'État islamique. Quelles seront les conditions du président russe ? La France pliera-t-elle quant au sort de Bachar al-Assad après avoir déjà...

04/11/2015
Par : Thomas GOMART,  dans "Culturesmonde", France Culture

C’est avec un air sévère et contrit que Tony Blair a fait pour la première fois des excuses pour les informations « fausses » qui ont conduit à la guerre en Irak. George Bush, à l’époque, avait également exprimé des regrets pour avoir, disait-il, cru trop aisément les...

12/10/2015
Par : Julien NOCETTI, , cité dans l'article de Armin Arefi paru sur Le Point

"Malgré les tonnes d'armement livré par les Russes, la Syrie de Hafez el-Assad a continué à mener sa propre partition dans la région", selon Julien Nocetti, chercheur au Centre Russie-NEI de l'Ifri. "De la même manière, depuis le début de la guerre civile syrienne,...