Vous êtes ici

Turquie

turquie-istanbul-mosquee-bleue1.jpg

La Turquie évolue aujourd'hui très rapidement sous l'influence conjuguée de facteurs externes et de dynamiques internes parfois difficiles à saisir. L'ouverture des négociations d'adhésion avec l'Union européenne a permis au gouvernement turc de poursuivre une série de réformes politiques pour se conformer aux critères de Copenhague. Après plusieurs années d'ajustement sévère, l'économie turque bénéficie de brillants taux de croissance qui entérinent son statut de marché émergent prometteur. La société civile turque semble aussi se renforcer et acquérir une voix autonome dans les débats en cours sur l'avenir du pays.

Or toutes les incertitudes sont loin d'être levées. Alors que le processus d'ouverture est encore inachevé, le climat de crise politique permanente hypothèque la stabilité de l'économie. Le modèle institutionnel et la culture politique turque traversent une phase de mutation dont les résultats sont difficiles à prévoir. Entre exode rural et nouvelles formes de mobilité sociale, la population turque connaît aussi des changements profonds dont les conséquences sur le contrat social et sur le consensus national seront importantes. Sur le plan diplomatique, la Turquie oscille finalement entre l'ardente obligation européenne, des réflexes de puissance qui augurent de difficiles abandons de souveraineté, et la tentation d'autres alliances qui conforteraient son statut de puissance régionale incontournable.

Loin de simplifier la mosaïque turque, l'intensification des relations avec l'UE semble la compliquer : de nouveaux sujets émergent, qui suggèrent de forger de nouveaux outils de compréhension. Il est indispensable de porter un œil neuf sur la réalité contemporaine turque afin d'y repérer les nouveaux acteurs, les facteurs de mobilisation et les lignes de clivage qui pèseront demain sur les grandes options nationales turques.

Dorothée SCHMID
Chercheur, Responsable du programme Turquie contemporaine et Moyen-Orient de l'Ifri
...
Adel BAKAWAN

Chercheur associé, programme Turquie contemporaine et Moyen-Orient de l'Ifri

...
Galip DALAY

Chercheur associé, programme Turquie contemporaine et Moyen-Orient de l'Ifri

...
Dalia GHANEM

Chercheur associé, programme Turquie contemporaine et Moyen-Orient de l'Ifri

...
01/03/2015
Par : Lea METKE

Le 2 décembre 2014, l’Institut français des relations internationales (Ifri) et l’OCP Policy Center ont organisé un séminaire intitulé « Des émergents au défi du “retour de la géopolitique” : regards croisés économiques et géopolitiques » à Rabat. Intervenants et experts se...

19/12/2014

La Turquie, considérée comme un grand émergent à beaucoup d’égards, est toutefois un pays de taille moyenne et sans ressources propres, qui peine à obtenir les moyens de ses ambitions. Au vu de ces contraintes, Ankara tente constamment d’impressionner à travers sa doctrine politique et sa...

18/12/2014
Par : Tania SOLLOGOUB

Dans un environnement global de croissance ralentie, la réflexion autour de l’émergence de la Turquie passe désormais par de nouvelles problématiques de transition communes aux puissances économiques montantes, notamment la question de la diffusion des gains de productivité. La course à la...

10/12/2014
Par : Cyril ROUSSEL

L’offensive-éclair du groupe terroriste Etat islamique/Daesh, dans la plupart des territoires arabes sunnites d’Irak, semble modifier les rapports de force entre le gouvernement central irakien de Baghdad et le Gouvernement régional du Kurdistan (GRK). Faisant dorénavant face à un ennemi...

15
oct
2014
Mercredi 15 Octobre 2014 - Jeudi 16 Octobre 2014
de Mercredi 15 Octobre 2014 09:00 à Jeudi 16 Octobre 2014 17:00 - Conférences

A la suite du gel partiel des activités nucléaires iraniennes, un ensemble de sanctions économiques contre la République islamique d’Iran a été levé en janvier dernier. En juin, l’Iran, l’Allemagne et les membres permanents du conseil de sécurité de l’ONU ont réaffirmé

25
juin
2014
Mercredi 25 Juin 2014
de 08:30 à 10:30 - Séminaires et tables rondes

Depuis quelques années, le Moyen-Orient a connu des crises économiques et politiques qui ont eu des conséquences significatives pour les sociétés et les économies de la région. Le printemps arabe, la récession globale, l'exploitation de nouvelles ressources énergétiques et autres...

28
nov
2012
Mercredi 28 Novembre 2012
de 16:30 à 18:30 - Conférences

La guerre civile qui dévaste la Syrie pourrait avoir un fort impact sur les recompositions régionales. Les combats débordent aux frontières et l"afflux de réfugiés syriens déstabilise les pays voisins. La Turquie, le Liban et Israël pourraient être entraînés dans le conflit ; les...

04/09/2019
Par : Dorothée SCHMID, pour la rubrique "Parole d'expert" sur le site vie-publique.fr

La Turquie est dirigée par Recep Tayyip Erdogan depuis 2003. Cette longévité s’explique par l’organisation efficace du parti au pouvoir, l’AKP, et par sa capacité d’adaptation aux circonstances. Le programme de gouvernement repose sur une idéologie qui conjugue nationalisme et islamisme.

31/08/2019
Par : Dorothée SCHMID, auteur de l'émission "Les Dessous des cartes" sur la Turquie sur ARTE (en partenariat avec l'Ifri)

Recep Tayyip Erdogan a remis la Turquie sur le devant de la scène internationale en effaçant les humiliations de l'Histoire et en lui redonnant une position centrale entre Occident et Orient. Mais en concentrant tous les pouvoirs et en bridant les libertés à l’excès, il s’expose aujourd’hui à...

24/06/2019
Par : Dorothée SCHMID, citée par Ghizlane Kounda sur la RTBF

En Turquie, l'ancien Premier ministre Binali Yildirim, candidat de l’AKP (le parti nationaliste au pouvoir) a donc été sèchement battu par un candidat de l’opposition à l’élection municipale, hier à Istanbul. Ekrem Imamoglu, candidat du Parti républicain du peuple (CHP, laïque), a obtenu 54,21...

24/06/2019
Par : Dorothée SCHMID, interviewée par Xavier Martinet dans Les enjeux internationaux sur France Culture

Victoire du candidat de l’opposition Ekrem Imamoglu à la mairie d'Istanbul, 3 mois après un premier vote invalidé : nouveau revers pour les islamo-conservateurs de l’AKP, qui perd la capitale économique après déjà Ankara le 31 mars. Invincible depuis 2002, l'AKP vacille-t-il ?